Sélectionner une page

Le Podcast qui accompagne les enseignantes et les enseignants du supérieur

Dernier PODCAST & BLOG

Complotisme et enseignement supérieur

Phénomène social et psychologique bien plus que cognitif, le développement du complotisme mérite que l’on s’interroge non seulement sur ce qu’il est et sur la manière dont il se manifeste, mais également sur ce qu’il traduit. Sur ce qu’il dit de notre monde, des inégalités économiques, sociales et cognitives qui traversent nos sociétés, comme autant de forces d’éclatement tristement révélées à la faveur des crises politiques et sanitaires récentes. Avec le Dr. Richard-Emmanuel Eastes, responsable du centre d’appui au développement académique et pédagogique (SADAP) de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)

Enseignement supérieur et complotisme

Depuis la campagne de Donald Trump, durant sa présidence, au moment de l’assaut du Capitole par les adeptes du mouvement QAnon, plus encore depuis le début de la pandémie de Covid-19 et aujourd’hui au sujet de la guerre en Ukraine, beaucoup a été dit sur le phénomène complotiste. Peut-être même trop. Mais la diversité des émissions, articles et ouvrages consacrés à ce sujet a au moins permis de comprendre une chose : il s’agit d’un phénomène complexe et multiforme, aux multiples causes, que l’on ne saurait réduire à un défaut de culture ou à un QI limité chez les adeptes de ses “théories”.

Les complots existent de tout temps, et avec eux l’idée qu’une chose néfaste résulte d’un complot même si on n’en a aucune preuve. Mais ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que le concept de « théorie du complot » pour décrire (et dénoncer) cette dernière idée se popularise. Ainsi, Karl Popper (dans La Société ouverte et ses ennemis, 1945) dénonce comme abusive une hypothèse (en anglais theory) selon laquelle un événement politique est causé par l’action concertée et secrète d’un groupe de personnes qui y a tout intérêt, plutôt que par le déterminisme historique ou le hasard. Pour Peter Knight (université de Manchester), les théories du complot mettent en scène « un petit groupe de gens puissants [qui] se coordonnent en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des événements »1, afin d’obtenir ou de conserver une forme de pouvoir (politique, économique ou religieux). (source wikipédia)

Entre la fin XXe siècle et le début du XXIe siècle, le concept commence à être utilisé pour disqualifier toute pensée antisystème, et réciproquement certains théoriciens du complot présenteront toute critique de leur démarche comme une branche du complot qu’ils dénoncent, visant à les faire taire (et donc, une « preuve » supplémentaire du dit complot).

Le lien avec l’enseignement supérieur est évident car il faut éveiller un esprit critique chez les étudiantes et les étudiants  sur la compréhension du monde.

C’est dans cette perspective qu’à la demande de la HES-SO, Richard-Emmanuel EASTES a rassemblé la diversité des points de vue et des travaux académiques sur la question, les a digérés et condensés dans un outil de micro-learning intitulé Flashlearn, à l’attention des étudiant·es et des enseignant·es des hautes écoles de son institution. Pourquoi un flash learn sur le phénomène complotiste ? C’est ce que vous découvrirez en écoutant ce Pédagoscope ! Les vidéos de ce flashlearn sont également accessibles dans une playlist Youtube dédiée : https://youtube.com/playlist?list=PLZ5Ri5aSowtu2Wv5ChqBqR8ilIgokHCyC

Ouvrage et liens pour aller plus loin

Alain (1985) Propos sur les pouvoirs, éléments d’éthique politique, recueil. « L’homme devant l’apparence » (1924). Paris : Gallimard

Arendt, H. (1972 [1954]) La crise de la culture. Paris : Gallimard.

Boltanski, L. (2012) Enigmes et complots. Paris : Gallimard.

Bronner, G. (2013) La démocratie des crédules. Paris, PUF.

Cook, J., Lewandowsky, S. (2011) The Debunking Handbook. St. Lucia, Australia: University of Queensland.

Enthoven, R. (2019) Nouvelles morales provisoires. Paris : Editions de l’observatoire.

Frankfurt, H.G. (2006 [1986]) De l’art de dire des conneries. Paris : 10/18.

Hofstadter, R. ([1964] 2012) Le Style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique. Paris : François Bourin Éditeur.

Poliakov, L. (1980) La Causalité diabolique. Paris : Calmann-Lévy.

Popper, K. (1979) La société ouverte et ses ennemis (t. 2 : Hegel et Marx). Paris : Editions du Seuil.

Popper, K. (1963) Conjectures et réfutations : la croissance du savoir scientifique. Lausanne : Payot.

Wagner-Egger, P. (2021) Psychologie des croyances aux théories du complot ; le bruit de la conspiration. Grenoble : PUG.

 

ARTICLES

Audureau, W. (2021) Série « Sortir du complotisme » (3 articles), Le Monde, janvier 2021 : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/18/je-faisais-partie-des-esprits-superieurs-pourquoi-le-complotisme-seduit-autant_6066685_4355770.html

Carpentier, A. (2019) Un complotiste sommeille-t-il en chacun de nous ?, Le Monde, 25 juillet 2019 : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/video/2019/07/25/sommes-nous-tous-complotistes_5493473_4355770.html

Cook, J. et al. (2020) Plandemic and the seven traits of conspiratorial thinking, The Conversation, 15 mai 2020 : https://theconversation.com/coronavirus-plandemic-and-the-seven-traits-of-conspiratorial-thinking-138483

Douglas, K. et al. (2019) Understanding Conspiracy Theories, Political Psychology, 40, 51 : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/pops.12568

Felsch, P. (2021) Complot sans théorie, une expérience de pensée, AOC, 2 avril 2021 : https://aoc.media/opinion/2021/04/01/complot-sans-theorie-une-experience-de-pensee/

Lordon, F. (2017) Le complotisme de l’anticomplotisme, Le Monde Diplomatique, octobre 2017 : https://www.monde-diplomatique.fr/2017/10/LORDON/57960

Ripoll, T. (2021) Le complotisme : une révolte ratée, The Conversation, 26 mai 2021 : https://theconversation.com/le-complotisme-une-revolte-ratee-161007

Sermondadaz, S. (2021) Face à la pandémie, où tracer la frontière entre propos critiques et complotistes?, heidi.news, 22 février 2021 : https://www.heidi.news/sciences/le-complotisme-tend-a-nos-societes-un-miroir-deformant

Sermondadaz, S. (2021) Le complotisme tend à nos sociétés un miroir déformant, heidi.news, 6 mai 2021 : https://www.heidi.news/sciences/le-complotisme-tend-a-nos-societes-un-miroir-deformant

Vincent, C. (2018) Contre les « fake news », éduquer à la démarche scientifique, Le Monde des Idées, 27 mai 2018 : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/05/27/contre-les-fake-news-eduquer-a-la-demarche-scientifique_5305389_1650684.html

 

ET SI VOUS N’EN LISEZ QU’UN…

Kaufmann, L. (2019) Les rouages sociaux de l’imaginaire complotiste, Revue d’information sociale, 30 avril 2019 : https://www.reiso.org/document/5141

BLOG