Sélectionner une page

Le Podcast qui accompagne les enseignantes et les enseignants du supérieur

Dernier PODCAST & BLOG

Dynamique motivationnelle

Marcel Lebrun est un technopédagogue belge, docteur en sciences (physique), professeur en sciences de l’éducation et conseiller au Louvain Learning Lab (précédemment Institut de pédagogie universitaire et des multimédias – IPM) de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) à Louvain-la-Neuve, en Belgique.

Marcel Lebrun est l’auteur de plusieurs livres et d’articles scientifiques sur la relation à construire entre les outils et ressources numériques et l’apprentissage2,3. Plus particulièrement, il s’intéresse actuellement aux modifications profondes induites par le numérique dans la société4 (rapport aux savoirs et rôles des acteurs), et par là, à la position de «l’école» dans l’apprentissage toute la vie durant. En 2000, il fut l’un des créateurs de la plateforme Learning Management System (LMS) Claroline (Classroom on line), l’une des premières développées en Open Source et à propos de laquelle il publia plusieurs articles5.

Par ailleurs, il anime le blog de M@rcel6 sur la pédagogie et la technologie.

 

La dynamique motivationnelle dans l’enseignement supérieur

Comment dire d’un étudiant qu’il ou elle est motivée ? La motivation est communément définie comme l’engagement, la participation et la persistance de l’apprenant dans une tâche. Cette définition générique capture bien les manifestations visibles de même que le lien indissociable qui existe entre l’état de motivation et une activité qui sera, dans le cadre des études, une activité d’apprentissage. On n’est pas motivé dans l’absolu mais toujours par rapport à quelque chose de spécifique : un objectif, une activité, un résultat. Les enseignants disent mesurer la motivation de leurs étudiants à partir de leur participation dans les activités d’enseignement et le sérieux avec lequel ils s’investissent dans leurs études. La participation en cours et le travail individuel effectué en dehors des heures d’enseignement sont effectivement de bons indicateurs pour déterminer l’engagement et la motivation. Alors, quels sont les comportements attendus qui vont servir à juger de la motivation ?

La formule de la motivation dans l’enseignement supérieur

Même si la motivation est propre à chaque individu, Rolland Viau (2009) a identifié trois sources pour l’activer chez les étudiants en enseignement supérieur:

  1. La perception de la valeur de la tâche qui se traduit par un questionnement tel que: ‘est-ce que cette tâche/activité d’apprentissage est importante dans mon cursus? Est-elle utile pour mon futur professionnel?’
  2. La perception du sentiment de compétence qui se traduit par un questionnement tel que: ‘est-ce que je suis capable d’effectuer cette tâche? N’est-elle pas trop difficile ou facile pour moi?’
  3. La perception du sentiment de contrôlabilité qui se traduit par un questionnement tel que: ‘ est-ce que j’ai un pouvoir sur cette tâche ou activité d’enseignement?’

A ces trois éléments, j’ajouterais le perception du sentiment de reconnaissance qui se traduit par un questionnement tel que : ‘est-ce que mon enseignant reconnaît l’effort investi? est-ce que mon travail reçoit un retour ou feedback par mon enseignant ou par mes pairs?’

Motivation = Valeur x Compétence x Contrôle x Reconnaissance

Mentions dans l’épisode

Conférence CLIC – Depuis 2015, le CL!C, le congrès sur les classes inversées et les pédagogies actives, est l’un des plus grand congrès de formation enseignante par les pairs, impulsé par la communauté enseignante dans un esprit de co-construction et d’innovation. Ce congrès innovant de trois jours, se veut multi-disciplinaire et multi-niveaux d’apprentissage

Conférence Auptic – L’association AUPTIC s’adresse aux personnes intéressées par l’aide que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) peuvent apporter à la pédagogie et aux apprentissages.

http://bit.ly/désordre-numériqueOrdre et désordre dans l’enseignement et l’apprentissage avec le numérique Apprendre, apprendre à « apprendre » et … apprendre à « apprendre à apprendre »

https://bit.ly/ML-CAS-HESSO Séminaire donné le 1er septembre 2020 dans le cadre du CAS (Certificate of Advanced Studies) de la HES-SO (Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale). On y parle du numérique, des nouveaux rapports aux savoirs, des méthodes actives, de l’hybridation et … des classes inversées.

Causerie de 14 minutes sur la motivation avec Rolland Viau 

Bibliographie de Marcel Lebrun

  • Comment construire un dispositif de formation ? Lebrun, M., Smidts, D. & Bricoult, G, Bruxelles, De Boeck, 2011, 200 pages
  • Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre, Lebrun, M., Bruxelles, De Boeck, 2007, 210 pages
  • eLearning pour enseigner et apprendre, allier pédagogie et technologie, Lebrun, M., Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant, 2005, 269 pages
  • Impacts des TIC sur la qualité des apprentissages des étudiants et le développement professionnel des enseignants : vers une approche systémique, Lebrun, M., Smidts, D. & Bricoult, G, Bruxelles, Revue Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation et la Formation (Revue STICEF [archive]), 18, 2012
  • Dispositifs hybrides et apprentissage : Effets perçus par des étudiants et des enseignants du supérieur Deschryver, N. & Lebrun, M., Éducation & Formation, e-301, 2014, pp. 77-97
  • Un nouveau regard sur la typologie des dispositifs hybrides de formation, Lebrun, M., Peltier, C., Peraya, D., Burton, R. & Mancuso, G., Éducation & Formation, e-301, 2014, pp. 55-74
  • L’hybridation dans l’enseignement supérieur : vers une nouvelle culture de l’évaluation ? [archive] Lebrun, M., Journal international de Recherche en Éducation et Formation, 1(1), 2015, pp. 65-78
  • Classes inversées : enseigner et apprendre à l’endroit ! , Lebrun, M. et Lecoq, J., Canopé (réseau), 2015, 128 pages.
  • Vers une typologie des classes inversées. Contribution à une typologie des classes inversées : éléments descriptifs de différents types, configurations pédagogiques et effets, Lebrun, M., Gilson, C. & Goffinet, C., Éducation & Formation [archive], e-307, 2017

.

Récompenses

  • président de l’AIPU (2014-2018), explicitement l’association internationale de pédagogie universitaire ;
  • nomination au prix Roberval (prix francophone du livre et de la communication en technologies, 2007) pour le livre « eLearning pour Enseigner et Apprendre » ;
  • prix UNESCO (2007) au nom du consortium « Claroline ».

BLOG